Déjà plusieurs semaines que BRM m’a envoyé les 2 premiers tomes de la BD Empire USA et déjà plusieurs semaines que j’embête J., grand fan de bandes-dessinées à ses heures perdues, pour avoir un compte rendu.

Ce week-end, J. s’est donc installé tranquillement avec son Macbook Pro sur les genoux pour écrire les lignes qui suivent. Premier billet en solo pour J. sur melweb.fr (c’est que je l’aurai presque converti au blogging 😉 ).

J’ai eu la chance de pouvoir lire les 4 premiers tomes de Empire USA dont le scénariste est Stephen Desberg (connu pour une autre BD I.R.$ »). Cette BD a pour particularité le fait que les 6 tomes qui composent la saga sortent en librairie avec seulement quelques semaines de décalage. En effet le premier volume est sorti le 19 septembre et dernier tome paraîtra le 5 décembre. On peut donc faire facilement le rapprochement avec le système des séries TV américaines. Pour être dans les temps, ils ont donc du prendre 5 dessinateurs différents : Griffo, Mounier, Juszazak, Koller et Reculé.

La première constatation que l’on peut faire après avoir lu les 4 premiers tomes, c’est que chaque illustrateurs a su garder le même style même si on reconnait la patte de certains dessinateurs. Par contre, on notera quelques erreurs dans les dessins, avec des personnages qui d’une vignette à l’autre sont échangés, cela est sans doute dû au fait d’avoir sorti ces BD dans un temps très (trop) court!

Concernant l’hisoire
La secte terroriste des Hashashins s’apprête à lancer une attaque chimique sur le sol américain, et un cycle infernal qui entraînerait l’annulation des élections présidentielles, des révisions de la constitution et la restriction des libertés. Un seul homme serait capable de déjouer cet attentat et d’enrayer ses horribles conséquences : Jared Gail. Mais Jared Gail tient un pistolet braqué sur sa tempe, prêt à mettre fin à ses jours!

Cette BD comporte beaucoup de clichés, en passant de Saddam Hussein, à Star-Wars, l’un des protagonistes « Duane » ne parlant qu’à travers les expressions entendus dans Star-Wars. L’essence du scénario s’inspire ouvertement des attentats du 11 septembre et de la lutte américaine contre les terroristes.

Même si l’histoire va parfois un peu trop vite et que la présentation des différents protagonistes aurait tout de même  pu être d’avantage soignée, cette BD se lit assez bien compte tenu de ces nombreux clichés. Par contre, comme l’intrigue s’inspire des faits du moment, je doute qu’elle  vieillisse très bien. On tombe un peu sur le fast-food de la Bande dessiné. Normal vous me direz, c’est bientôt Noël, et il faut remplir les têtes de gondoles….

A noter, que pour la campagne marketing qui a accompagné le lancement de Empire USA, TriBeCa avait organisé une grande opération de « bookcrossing » en dispatchant 1000 exemplaires dans Paris…Encore une campagne de street marketing originale sortie tout droit de l’agence TriBeCa.


S’inscrire aux bavardages par RSS Commenter | Trackback |
Tags :

Articles récents


1 Commentaire

Ça a l’air sympa comme série 🙂

Faudra que tu me les prêtes quand ils seront tous sortis 🙂

Saf est passé ici le 16 Nov 2008 à 1:44

Ajouter un commentaire


* nécessaire pour valider le commentaire
XHTML: Si vous êtes inspiré, vous pouvez utiliser ces bouts de code dans votre commentaire : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Social Widgets powered by AB-WebLog.com.

© 2007-2010 by MeL's Blog Tous droits réservés. Ce blog fonctionne avec WordPress Design by Zidalgo et customisé par mes petites mains.